AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Chers Membres !


Ne vous affolez pas en lisant la suite du message,
on ne vous lâche pas du tout =).
Voilà après mure réflexion nous avons décidé de mettre le forum en stand by,
 le temps de lui refaire une peau neuve et
 de gérer quelques petites choses personnelles.

Ce n'est pas un adieu au contraire, on va revenir encore plus fort
 et plus beau qu'avant et avec plein de surprises pour vous les loulous.

Dés qu'on relance le fofo, vous serez immédiatement au courant afin que vous puissiez revenir vous amusez avec nous
mais aussi subir la colère de notre très cher Hunter.


A très bientôt pour de nouvelles aventures parmi nous.

Votre dévoué Staff


Partagez|

Groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Groupes Mar 25 Oct - 9:28




Lust

Pour le catholicisme, c'est l'un des sept péchés capitaux. Les actes relevant de la luxure sont nombreux, on peut citer différentes espèces de luxure : la fornication, le stupre, le rapt, l'adultère, l'inceste, le sacrilège, la bestialité, la sodomie, la masturbation, l'impureté, le fétichisme, le sadisme, le masochisme. La luxure impliquerait cécité spirituelle, précipitation, attachement au présent, horreur ou désespoir de l'avenir.Dante évoque la luxure dans ses cercles infernaux. Dans sa représentation, il place les luxurieux au deuxième cercle de l'Enfer. Il les décrit comme tourmentés par la bourrasque infernale : « Et je compris qu'un tel tourment était le sort des pécheurs charnels,/qui soumettent la raison aux appétits1 ».
© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"


Dernière édition par The Hunter le Mar 25 Oct - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Re: Groupes Mar 25 Oct - 9:33




Envy

L’envie est désignée comme vice par la tradition chrétienne et fait partie des Sept péchés capitaux définis par Thomas d'Aquin. Dans ce cadre, elle désigne plus particulièrement la convoitise ou émotion éprouvée par celui qui désire intensément posséder le bien d’autrui.Thomas d'Aquin décrit une certaine progression de l'envie, avec un début, un milieu et un terme. Au début on s'efforce d'amoindrir la gloire d'autrui, soit secrètement (chuchotement malveillant) ; soit ouvertement (diffamation). Le milieu est ce qui résulte de cette volonté de diminuer la gloire d'autrui : soit l'on y réussit et l'on jubile d'avoir causé des difficultés, soit l'on échoue et l'on est déçu de voir la réussite de l'autre. Enfin, il y a la haine.
© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Re: Groupes Mar 25 Oct - 9:43




Greed

L'avarice est un état d’esprit qui consiste à ne pas vouloir se séparer de ses biens et richesses. L'avarice est l'un des sept péchés capitaux définis par le catholicisme à partir des interprétations d'écrits du Père de l'Église (saint Augustin) sur la généalogie du péché. Elle peut se traduire par une thésaurisation complète d’argent, sans aucune volonté de le dépenser un jour. À l'extrême limite, l'avare se prive de tout pour ne manquer de rien. Le philosophe grec Théophraste distingue avarice de radinerie 2 : l'avarice est une épargne excessive ; la radinerie est un manque de prodigalité. Rousseau recommande dans L'Émile de ne pas imiter l'avare : « Ne faites donc pas comme l'avare, qui perd beaucoup pour ne vouloir rien perdre ».
© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Re: Groupes Mar 25 Oct - 9:48




Pride

L’orgueil, est l'attribution à ses propres mérites de qualités que l'on n'a pas. L'orgueil (Superbia en latin) est une opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu'on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui, à la différence de la fierté qui n'a nul besoin de se mesurer à l'autre ni de le rabaisser. Manque ou absence d'humilité. L'orgueil est le revers de la médaille de la fierté. L'un n'étant pas possible sans l'autre, on dit que l'orgueil émerge lorsque les circonstances n'emmènent pas l'homme ou la femme fière où il veut. Dans la religion catholique, il désigne un péché capital, celui qui donne le sentiment d'être plus important et plus méritant que les autres, de ne rien devoir à personne, ce qui se traduit par un mépris pour les autres et le reste de la création et un rejet de la révélation et de la miséricorde divines. A l'inverse, l'orgueil peut également être perçu par d'autres référentiels culturels ou civilisationnels comme une vertu ou un idéal. A cet égard, on peut citer le code du bushido, qui sous tend l'organisation du Japon féodal particulièrement durant l'ère Edo, et qui exalte "l'orgueil qui doit être sorti de son fourreau, comme une bonne lame, pour qu'elle ne rouille pas" (Hagakure, Jocho Yamamoto). De même, en Europe, la période romantique voit une forme de fascination artistique et littéraire pour l'orgueil et de la révolte qu'il peut entrainer, comme le note Camus dans ses analyses (dans l'Homme révolté notamment).
© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Re: Groupes Mar 25 Oct - 9:52




Gluttony

La gourmandise est un désir d'aliments jugés particulièrement agréables, que certains moralistes et certaines doctrines religieuses peuvent considérer comme un défaut ou une faute. Dans les religions abrahamiques, la gourmandise est opposée aux enseignements de modération. Dans la religion chrétienne, la gourmandise, c'est-à-dire au sens moderne de la gloutonnerie, est un des sept péchés capitaux et s'oppose à la tempérance. Au XIXe siècle, des Français établissent une distinction entre gourmandise et goinfrerie, considérant la première comme une qualité, la seconde comme un défaut. La gourmandise se distingue de la boulimie en ce qu'elle est associée au plaisir suscité par la consommation des aliments et n'est pas pathologique.

© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Re: Groupes Mar 25 Oct - 9:58




Wrath

En psychologie, la colère est considérée comme une émotion secondaire à une blessure, un manque, une frustration. Elle est affirmation de sa personne et sert au maintien de son intégrité physique et psychique ou alors elle est l'affirmation d'une volonté personnelle plus ou moins altruiste. Une colère saine est sans jugement sur autrui1. Parce qu'elle peut faire souffrir celui qui l'exprime, elle peut être considérée comme une passion. Dans la tradition catholique, la colère fait partie des sept péchés capitaux, avec l'acédie (ou la paresse spirituelle), la gourmandise, l'orgueil, la luxure, l'avarice et l'envie. Chez les bouddhistes, la colère fait partie des trois poisons de l'esprit, avec l'avidité, ou Trishna, et l'ignorance, ou Avidyā."Les Dieux sont autocrates. Ils ont confisqué l'immortalité et la colère". Seul Dieu a le droit d'être en colère" : c'est l' ire de Dieu, un flot d'ouragan, un souffle torride qui balaye tout sur son passage."Un esclave, un domestique, un prisonnier, désormais un salarié, ne peuvent oser la colère, il en va pour eux de leur survie (physique ou professionnelle)". "Les ébauches de législation sur le harcèlement moral dans les entreprises viennent sans doute aucun de la disparition forcée et acceptée de l'expression de la colère sur les lieux de travail, de son caractère décrété tacitement impossible, impensable". Dans le milieu familial, à l'école, la situation n'est guère différente.
© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr
avatar
« The Hunter»
▌Pretty Face : ici
▌Message : 58
MessageSujet: Re: Groupes Mar 25 Oct - 10:03




Sloth

La paresse (du latin pigritia) est une propension à ne rien faire, une répugnance au travail ou à l'effort. Considérée comme un péché dans la religion catholique, elle est élevée au rang de valeur par certains courants idéologiques contestataires. Dans la tradition catholique, la paresse est souvent assimilée à l'un des sept péchés capitaux. En réalité, le catéchisme de l'Église catholique mentionne ce péché capital comme « paresse ou acédie ». Le mot « acédie », très peu utilisé de nos jours, et qui a même disparu de la plupart des dictionnaires, est pourtant le terme historique utilisé dans la tradition monastique (d'Évagre le Pontique à saint Thomas d'Aquin et jusqu'à la fin du Moyen Âge). Le terme acédie correspond à de la paresse spirituelle, ce qui est bien différent du sens moderne donné à ce péché par l'emploi du simple mot paresse (= procrastination) au sein des 7 péchés capitaux. En faisant abstraction de toute notion religieuse, morale ou d'utilité sociale, la paresse peut aussi se rapprocher de l'envie de ne rien faire puis du manque d'envie de faire quelque chose. Ce manque d'appétit à agir peut être lié à un manque de mobiles, une absence ou une perte de « raisons de vivre ». Dans cette optique, le paresseux n'est pas enviable, il est généralement conscient de son état, sait ce qu'il devrait faire pour en sortir mais ne le fait pas, agir lui semble un effort titanesque qu'il convertit en intentions sans suite et en culpabilité de ne pas avoir fait ce qu'il s'était promis de faire.

© bye Bazzart


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

"JE T'ENCULERAIS COMME LE DIABLE"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerinastragelan.forums-gratuits.fr

« Contenu sponsorisé»
MessageSujet: Re: Groupes

Revenir en haut Aller en bas

Groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil Inside ::  :: の Le commencement-