AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Chers Membres !


Ne vous affolez pas en lisant la suite du message,
on ne vous lâche pas du tout =).
Voilà après mure réflexion nous avons décidé de mettre le forum en stand by,
 le temps de lui refaire une peau neuve et
 de gérer quelques petites choses personnelles.

Ce n'est pas un adieu au contraire, on va revenir encore plus fort
 et plus beau qu'avant et avec plein de surprises pour vous les loulous.

Dés qu'on relance le fofo, vous serez immédiatement au courant afin que vous puissiez revenir vous amusez avec nous
mais aussi subir la colère de notre très cher Hunter.


A très bientôt pour de nouvelles aventures parmi nous.

Votre dévoué Staff


Partagez|

(M) cam gigandet◈ Mon frère, ma vie, celui pour qui je suis ici. (négociable)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
▌Pretty Face : cofonda
▌Message : 229

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: (M) cam gigandet◈ Mon frère, ma vie, celui pour qui je suis ici. (négociable) Jeu 27 Oct - 13:12



Yuri Dimitri Orlove
Tumblr ® ft. cam gigandet

Je m'appelle Yuri D. Orlove mais certaines personnes me surnomment Riri, ruscofe et bien d'autre . Je suis né(e) à Moscou le 13/02, ce qui fait que j'ai aujourd'hui 26 ans. Je suis à Los Angeles depuis 6 ans. Depuis un petit moment maintenant, j'ai découvert que j'étais hétérosexuel et c'est comme ça. Une chose que vous ne savez pas encore c'est que je fais partie des Lust ou Sloth car c'est comme ça.

Raconte nous son histoire....


  • Yuri est le fils d'un démocrate Russe très influant. Son père a quitté sa mère pour une autre femme et il a obtenu la garde de Yuri, au plus grand malheur de ce dernier, il était seulement âgé de deux ans, à l'époque.

    À neuf ans, la famille s'est agrandi avec l'adoption de Vitalie. Très vite, elle est devenue sa raison de vivre, son sourire si beau, mais si triste le faisait tout autant souffrir qu'elle. Il a toujours été très, très protecteur avec elle, le protégeant envers et contre tous, même à l'école.

    C'était un petit garçon turbulent et irrespectueux envers son père et les adultes, la seule chose qu'il chérissait plus que sa vie, c'était Vitalie.

    Les relations avec son père étaient très tendues et parfois ce dernier offrait à Yuri des corrections horribles, ce qui ne faisait presque rien à Yuri, étant donné qu'il avait la tête dur ! Il n'aimait pas particulièrement sa belle-mère, qu'il trouvait beaucoup trop superficiel.

    À l'âge de 19 ans, après une dispute entre lui et son père, Yuri s'est retrouvé mis à la porte et déshérité de la famille Orlove. Il a donc quitté la maison, en laissant derrière-lui, sa seule raison d'être, sa petite soeur qui était inconsolable. Pourtant, les larmes de cette dernière, ne l'empêcha pas de partir, il prit le premier vole pour les états-unis.

    Il n'est pas au courant, des sévices sexuelles que son père infligeait à sa petite soeur. Il ne se passe pas un jour sans qu'il ne pense à elle et qu'il ne regrette son choix. Lorsqu'il arriva sur le sol américain, il commença à faire des combats de rue à Chicago où il fit la rencontre de son meilleur ami mafieux avec qui il décida de partir s'installer à Los Angeles et de monter un club de strip.

    Cependant, leur amitié fut brisée à cause d'une fille, qui se joua d'eux, son meilleur ami lui laissa le club, mais il jura de se venger de Yuri.

    Yuri est au courant de la fugue de sa petite soeur, étant donné, qu'un avis de recherche international envers elle a été lancé il y a 6 ans et il s'en veut terriblement, ne sachant même plus où elle se trouve, il est rongé par le remord, bien sûr, il ne sait pas que cette dernière se trouve en ville sous un faux nom.

    Niveau caractère : Yuri est un garçon violent, susceptible, mais il n'a pas un mauvais fond, cependant, il n'a aucun respect envers les autres, il est très protecteur envers sa soeur et il s'est juré de la garder avec lui, le jour où il la retrouverait, il jure de se faire pardonner. Yuri est un garçon qui s'attire souvent des ennuis, avec la police ou les mafieux, c'est un garçon qui aime le danger et il ne tient pas en place. Il aime les femmes, mais pour le moment, il n'a pas encore trouvé la perle rare.


petit passage de ma fiche
Citation :
Six ans, ce fut à l'âge de six ans que je fus adopté par une famille très riche. Même si mon sourire était bien plus souvent meurtris depuis le départ de ma soeur, j'étais heureuse d'avoir un toit sur ma tête. Mon père adoptif, démocrate russe, vivait avec sa seconde épouse et son fils, qui était le fruit de son premier mariage, dans une somptueuse demeure en pleins Moscou. Cette grande et vaste maison, me paraissait tellement oppressante, j'avais beaucoup de mal à me faire à cette atmosphère si sérieuse et si strict. Mon courage, je le prenais dans le regard de mon grand-frère, plus âgé que moi, il était devenu mon épaule. Très vite, je comprenais que c'était bien le seul sur qui je pouvais compter. Ma mère, était une femme douce, mais tellement superficiel, elle voulait que je sois sa poupée plus que sa fille, quant à mon père, il était rarement là. Je n'avais pas le droit de sortir ou de jouer avec les autres enfants. J'avais l'impression d'être une sorte de princesse enfermée dans une cage de marbre. Mon seul lien avec la réalité, c'était celui que j'avais avec mon frère, je le regardais souvent tenir tête à notre père, parfois les coups partaient et lorsque j'allais le voir, il faisait le fier en prenant dans le creux de ses bras. Il aimait beaucoup les étoiles, moi aussi, souvent la nuit, nous allions dans le jardin, regarder les étoiles. Allongés dans l'herbe froide, on se tenait la main en regardant le ciel étoilé. « -Dis...tu connais Alphard grand-frère ? » Demandais-je doucement d'une voix douce et cristalline, tandis que mes yeux azures le fixaient comme-s'il était ma seule et unique raison de vivre. « -Non, Vitalie, c'est quoi ? » Je me redressais, m'appuyant sur mes coudes en gonflant mes joues avant de pointer du doigt le ciel. « Alphard est l'étoile la plus brillante de la constellation de l'Hydre. Le nom "Alphard" vient de l'arabe « la solitaire », puisqu'il n'y a aucune autre étoile brillante près d'elle. Elle est aussi connue comme la « colonne vertébrale du Serpent » par les Arabes. » Je sentais les bras de mon frère s'entourer autour de mon corps frêle et fragile. Il posa ses lèvres sur le haut de ma tête, soufflant légèrement sur mon visage avant de rire doucement. « Vitalie, promet moi de trouver ton Alphard et surtout, ne baisse jamais les bras...promis ? » Je levais légèrement mon regard vers lui, essayant de comprendre où il voulait en venir. Sans vraiment comprendre la raison, je me sentais tellement triste, comme-ci mon coeur venait de partir en mille morceaux. Sa phrase ou plutôt, sa requête avait des intonations d'adieux et je n'aimais pas ça. Cependant, je me forçais à sourire en hochant la tête positivement, profitant des bras de mon frère.

Je ne sais pas pourquoi, mais cette phrase était devenue pour moi, le début de la fin. J'avais l'intime conviction que je finirais par être seule, à un moment ou un autre. Pourtant, même si notre famille était loin d'être parfaite et si l'ambiance était lourde, elle m'était facilement supportable grâce à mon frère. L'école, je n'aimais pas cela, les autres me regardaient comme-ci je venais de la planète Mars, il faut dire que je ne parlais pratiquement à personne, sauf à mon grand-frère lorsque je le voyais. Je n'étais pas bavarde, enfin si, mais quelque chose me bloquait avec eux, je sentais qu'ils étaient mauvais, j'entendais ce qu'ils disaient lorsque je n'étais pas là. Ils disaient souvent que je ressemblais à une sorcière, assise à ma table de cantine je sursautais lorsqu'une boite en acier vint se claquer sur ma table. Je regardais autour de moi, craintive, pour y voir trois garçons de ma classe. « -heu Vitalie, il paraît que tu adores les animaux ?! En plus tu leur parles ! T'es une sorcière ? » Disait-il à mon oreille en appuyant sur mon épaule, je grimaçais légèrement en essayant de me débattre, mais trois garçons contre une fille ce n'était pas chose facile. « -Arrête tu me fais mal ! » Yeux mis clos, me mordant la lèvre inférieure et serrant les poings. « -hey ! Tu sais ce qu'elles mangent les sorcières ? Regarde ! » Sa main posée contre ma nuque, je déglutissais rapidement lorsque mon regard se posa sur le lézard qui se trouvait à l'intérieur de la boite. Il n'allait pas me forcer à manger ça n'est-ce pas ? Il fit pression un peu plus sur ma nuque, l'un d'eux attrapa le lézard dans le creux de sa main, le portant jusqu'à mes lèvres serrées. Voyant que je ne voulais pas ouvrir la bouche l'un des trois me gifla et me força à le faire pendant que l'autre m'enfonça la bête dans la bouche avant de fermer, de force, ma mâchoire sur la pauvre petite bête. Je sanglotais et lorsqu'ils en eurent assez, ils sont parties en courant, je me levais précipitamment, main devant ma bouche, courant jusqu'aux toilettes pour filles, je m'agenouillais devant l'une des cuvettes et je vomissais tout en pleurant à chaud de larmes. Pour dire vraie, ce n'était pas la première fois que quelque chose du genre m'arrivait, la dernière fois, ils avaient réussi à trouver une boite d'allumette et dans leur esprit tordu ils ont pensés que je pouvais allumer une allumette grâce à mon regard. Chose qui était fausse et au final pour se venger de moi, ils m'ont brûlé le bras en disant aux autres que je m'étais brûlé toute seule. Combien de temps avais-je passé assise dans ces foutu toilettes ? Je ne le savais pas, j'étais sûr d'une chose, c'était que j'avais utilisé mon quota de larmes pour le moment puisque je n'arrivais plus à pleurer. Le grincement de la porte me fis sortir de mon état de léthargie. Relevant légèrement ma tête, je voyais une silhouette que je ne connaissais que trop bien. Celle de mon frère, il s'approcha lentement de moi et il me serra contre lui, comme-ci j'étais une petite chose fragile, au fond je l'étais sûrement à l'époque. « -Je suis là, crois moi je vais leur faire payer » Il me souleva doucement, me portant contre lui avec facilité, je posais ma tête contre son torse et ferma mes yeux, essayant d'oublier à qu'elle point j'étais faible sans mon frère.

Il neigeait, le jour où mon frère se trouver devant la porte de notre maison, il me tournait le dos, serrant les poings. Quelques jours plus tôt, une dispute avait éclatée entre lui et mon père, mon frère avait une tête aussi solide que du métal. Quant à mon père, c'était un homme froid, presque imperturbable et comme à son habitude, mon frère avait reçu une correction pour avoir osé lui parler avec arrogance. Je m'approchais, entourant mes bras autour de sa taille, laissant mes larmes couler petits à petits. « -S'il te plaît, grand-frère ne me laisse pas toute seule, j'ai besoin de toi ! Grand-frère... » Murmurais-je entre deux sanglots. J'avais besoin de lui, j' étais faible sans lui et j'avais peur de mon père. Il posa ses mains sur les miennes, m'obligeant à me détacher, posant ses lèvres sur mon front. « -Pardonne moi...je pars avant toi petite soeur. » J'aurais tellement aimé avoir eu la force de lui hurler que je l'aimais, mais mes sanglots et ma voix m'en empêchèrent. Je me retrouvais seule, dans la neige, je me sentais idiote, ridicule et véritablement seule. Comme je l'imaginais, ma vie n'a fait qu'empirer de jour en jour. Je soupçonnais souvent mon père de me regarder sous la douche et un soir lorsque son corps se posa contre le mien et qu'il se mit à entrer en moi d'une façon tellement brutale que mes larmes ne voulaient pas arrêter de couler. Sa main sur ma bouche qui m'empêchait de hurler, j'avais même fini par ne plus résister, le laissant me prendre comme une vulgaire poupée. Une fois qu'il en avait eu marre de moi, soit plus de quatre heures plus tard, il m'ordonna de ne rien dire. J'avais seize ans, j'étais morte de peur et chaque fois que j'essayais de fuguer, il réussissait à me retrouver. J'étais sale, idiote et mon frère me manquait tellement. S'il n'était pas parti, je n'aurais jamais eu à subir ce genre de choses. Malheureusement il n'était plus là et je devais être forte. Ce fut donc le déclenchement, je pris soin de me faire, faire des faux papiers, grâce à un ami proche de mon frère qui était en contact avec lui. Il m'indiqua les états unis, c'est ainsi que je me retrouvais, sur le sol américain, avec les forces de polices russes à mes trousses. C'est ainsi que je me suis retrouvée à voler les gens dans les bars ou la rue et c'est après plusieurs années de voyage, que je me suis attachés à cette ville.


Le ou les Liens..

Vitalie A Orlove;Petite soeur
Sa soeur adoptive, elle a longtemps été sa raison d'être, il a juré de la protéger jusqu'à sa mort. Cependant, lorsqu'il est partie de Russie, il a perdu contacte avec elle et depuis qu'il est au courant de sa fugue, il culpabilise vraiment et il est rongé par le regret, il est prêt à tout pour elle. C'est fusionnel entre-eux, c'est d'ailleurs la seule femme qui arrive à calmer ses crises de violences ! Aujourd'hui, il est patron d'un club de striptease et il ne sait pas que si la jeune femme a fugué, c'est parce que le père de Yuri l'a violé et qu'elle voulait retrouver son frère ! Il n'est pas au courant du fait qu'elle avait une soeur jumelle à l'orphelinat et que cette soeur et la mère et aussi la défunte épouse d'un homme que Vitalie voit depuis quelques temps. Il sera contre cette relation, qu'il trouvera mal placé, de même qu'il cherchera à tout pris à se faire pardonner auprès de sa soeur, pour Vitalie, il serait prêt à tuer.


...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

KAYLAN & VITALIE

Je rêve son visage je décline son corps. Et puis je l'imagine habitant mon décor. J'aurais tant à lui dire si j'avais su parler . Comment lui faire lire au fond de mes pensées? Mais comment font ces autres à qui tout réussit? Qu'on me dise mes fautes mes chimères aussi Moi j'offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps, Mais j'ai beau tout donner, tout n'est pas suffisant Céline Dion S'il Suffisait D'aimer


Dernière édition par Vitalie A. Orlove le Mar 29 Nov - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Pretty Face : cofonda
▌Message : 229

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: (M) cam gigandet◈ Mon frère, ma vie, celui pour qui je suis ici. (négociable) Ven 28 Oct - 22:39


Bonjour, Bonsoir


Bonjour, bonsoir, merci d’avoir lu mon scénario jusqu’au bout. Ce personnage est important pour moi, pour mon personnage. Je demanderais donc quelqu’un d’actif. Je suis consciente qu'on a tous une vie derrière le pc, mais venir répondre le weekend ou une à deux fois par semaine, je pense que ce n'est pas demander la lune. Ensuite, s'il vous plaît, ne pas prendre ce personnage si c'est pour faire une fiche et la laisser vide, puis ne pas donner de nouvelles. De même que je ne veux pas voir quelqu'un le prendre pour le laisser en plans, je ne veux pas non plus que le joueur ne prenne pas la peine de faire évoluer le personnage parmi les autres. Ce qui veut dire que l'intégration est facile et je ne veux pas que les sujets de mon scénario s'arrête a nos sujets. Non ! Le pv est là pour être joué et puis, il a déjà un bon paquet de liens prédéfinies ! Donc le prendre que si c'est pour le jouer ''vraiment" Et si jamais vous devez être plusieurs, je choisis la meilleure fiche, pas le plus rapide. Il faut savoir, que je m'adapte à tous les types de joueurs , mais j'aime bien voir des kit's soignées et de beaux vava's. Je m'autorise aussi à recaler une fiche, si je vois que l'histoire n'a pas été comprise, donc il ne faut pas hésiter à me poser vos questions par mp, je ne mord pas...

Le prénom n'est pas négociable ou très peu, j'aime bien Yuri en fait. En ce qui concerne l'avatar est négociable, même si j'adore Cam !Voilà, je vous ferais un vrai temple si vous prenez mon scénario, et je m’engage à vous aimer jusqu’à la fin !





...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

KAYLAN & VITALIE

Je rêve son visage je décline son corps. Et puis je l'imagine habitant mon décor. J'aurais tant à lui dire si j'avais su parler . Comment lui faire lire au fond de mes pensées? Mais comment font ces autres à qui tout réussit? Qu'on me dise mes fautes mes chimères aussi Moi j'offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps, Mais j'ai beau tout donner, tout n'est pas suffisant Céline Dion S'il Suffisait D'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(M) cam gigandet◈ Mon frère, ma vie, celui pour qui je suis ici. (négociable)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil Inside ::  :: の Les scénarios-