AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Chers Membres !


Ne vous affolez pas en lisant la suite du message,
on ne vous lâche pas du tout =).
Voilà après mure réflexion nous avons décidé de mettre le forum en stand by,
 le temps de lui refaire une peau neuve et
 de gérer quelques petites choses personnelles.

Ce n'est pas un adieu au contraire, on va revenir encore plus fort
 et plus beau qu'avant et avec plein de surprises pour vous les loulous.

Dés qu'on relance le fofo, vous serez immédiatement au courant afin que vous puissiez revenir vous amusez avec nous
mais aussi subir la colère de notre très cher Hunter.


A très bientôt pour de nouvelles aventures parmi nous.

Votre dévoué Staff


Partagez|

Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
▌Message : 66

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 15:30


Colombe Daphné Newton
misery angel ® ft. elsa hosk

Je m'appelle Colombe D. Newton mais certaines personnes me surnomment Mademoiselle Newton, la timbrée ou la sale gosse . Je suis né(e) à Los Angeles le 14 juillet 1986, ce qui fait que j'ai aujourd'hui 25 ans. Je suis à Los Angeles depuis toujours, ou plus souvent perdue dans mes rêves et je dois avouer que je trouve la ville plutôt attrayante mais terrifiante. Depuis un petit moment maintenant, j'ai découvert que j'étais asexuée seraient tentés de dire les spécialistes et c'est comme ça. J'aime beaucoup la neige, les sucreries et les contes de fées par contre je déteste les hommes, la chaleur, les preuves d'affections. Une chose que vous ne savez pas encore c'est que je fais partie des Envy car c'est comme ça.
« Caractère »
A première vue, Colombe est une jeune femme agréable. Douce, souriante, généreuse, naturelle. Mais plus on la fixe, plus on s'aperçoit que quelque chose cloche chez cette femme. Alors elle vous tourne le dos, rapidement, gentiment, en prétextant le manque de temps, refusant à toute personne de s'introduire dans sa vie, de la connaître et de remarquer tous ces détails qui la rendent sûrement unique. Malgré ces vingt-cinq ans, Colombe reste toujours une petite fille. Elle vit avec sa mère, est totalement dépendante d'elle et de ces pilules qu'elle est obligée de prendre pour se sentir mieux comme on lui dit, et pourtant... Pourtant elle ne va pas mieux. Les effets psychotropes sont toujours trop éphémères, alors pour se vider l'esprit, le cœur, Colombe s'exécute dans de multiple tâches qu'elle enchaîne sans jamais souffler, toujours avec le sourire et bonne humeur. Elle range, elle nettoie, elle frotte avec ses petites mains le carrelage de la cuisine à l'aide d'une brosse à dent pour retirer les microbes, elle lave trois fois les couverts pour qu'ils soient bien propres et prépare des repas qui pourraient être destinés à des régiments entiers. Et parfois, elle prend le temps de se reposer. Pas à la manière des autres femmes, en s'offrant un soin en institut, elle déteste être touchée par d'autre personne que sa mère, ou en prenant un bain puisque sa seule occupation, au lieu de se détendre, serait de frotter chaque parcelle de son corps pour qu'il soit parfaitement propre. Oui, elle prend le temps de se reposer en prenant un livre. Pas n'importe quel livre. Seulement les contes de fées, Colombe les aime bien car ils finissent toujours très bien pour la plupart. Alors elle les lit, les relit, et elle commence à rêver. Elle aussi se verrait bien avec une robe magnifique, dans une situation jugée catastrophique et un prince charmant qui pourrait l'en sortir. Elle aimerait une fin heureuse avec plein de beaux enfants. Mais la réalité est beaucoup moins féerique. Sa situation catastrophique, la vie a décidé qu'elle y resterait sûrement jusqu'à la fin de sa vie. Alors elle sombre doucement dans la dépression, Colombe ne pense plus aux princesses, aux magnifiques palais mais à des idées beaucoup plus sombres, terrifiantes. Dans le fond, elle aimerait bien s'ouvrir la poitrine pour s'arracher le cœur, mais elle n'a pas le temps de s'y attarder. Elle doit proposer un croquis à une cliente pour la chambre de son petit garçon demain. Les enfants, Colombe les adore, mais pas comme une femme de son âge qui rêverait d'enfanter, plutôt comme une adulte mélancolique de cette période de bien-être et d'insouciance. Oh oui, elle crèverait d'envie de revivre cette jolie période. Elle en crèverait.
« Ton petit secret et ta particularité»
Malade. Atteinte mentalement. Droguée et bourrée aux médicaments. Vierge. Bloquée au stade de l'enfance/adolescence. Parce-que c'est à cet instant là que tout s'est passé. Colombe n'a jamais voulu le raconter où même se l'avouer et a toujours considéré cet instant comme un très mauvais rêve parmi tant d'autres et des plus beaux. Il lui avait répété qu'elle ressemblait à sa mère. Qu'elle était belle, tout comme elle, mais en plus jeune. Il avait trouvé son corps d'enfant excitant. Il disait qu'il devinait sans trop de mal la pointe de ses petits seins naissants et durcis par l'émotion, les frissons. Sa main avait glissé dans sa tignasse blonde, dans son dos, sur ses fesses qu'il disait petites et tendres. La suite reste mystérieuse, même pour Colombe. Elle a préféré oublié pour se consacrer à sa vie de princesse meurtrie.


>
Raconte nous une histoire....

Née de l'union cachée d'une publicitaire et de son patron marié, sa naissance ne fut pas tellement considérée comme étant la bienvenue. Mais sa génitrice à su s'adapter, à accepté d'abandonner sa carrière de publicitaire. Son géniteur lui, à tout simplement fuit et laissé le plaisir à sa maitresse de poser sa démission. Indépendante, la jeune femme ne lui a jamais demandé d'argent, ni de service pour l'aider à élever sa jolie petite fille. Durant neuf mois, la future mère s'était consacrée à la couture, à la décoration d'une chambre pour enfant et à la construction de ces meubles. Seule dans la salle d'accouchement, personne n'avait été là pour lui tenir la main, embrasser son front humide. Mais à la vue de ce petit bout qui pleurait, elle oublia cette mauvaise histoire, tourna la page car une autre, beaucoup plus belle allait s'écrire.

Petite blonde aux grands yeux bleus, Colombe n'avait jamais manqué de rien. Choyée par sa mère qui avait ouverte une boutique d'antiquité et de vêtements, la petite fille passait son temps entre l'école et la boutique de sa mère où elle aimait se déguiser avec les masques vénitiens et les chaperons en soie qu'elle y trouvait. Puis parfois, elle aimait attraper ces gros bouquins à la couverture en cuir et aux lettres d'or. Elle ne savait pas encore parfaitement lire, mais elle essayait de déchiffrer les lettres minuscules, elle s'émerveillait devant les illustrations et quand ces enchaînements de mots ne lui disaient rien, de sa petite voix d'enfant, elle s'inventait sa propre histoire et sa mère venait alors derrière elle, avec une voix faussement grave, elle la menaçait de lui faire avaler de force cette nouvelle fournée de cookies aux pépites multicolores, les préférés de Colombe. C'était la belle époque. Puis mademoiselle Newton se mit à grandir.

L'adolescence est peut-être la période la plus horrible dans la vie d'un individu. Votre corps se transforme, celui des filles plus vite que les garçons, et on ne comprend pas. Les filles cherchent le grand amour, comme dans les histoires que maman avait pour habitude de nous raconter le soir, et les garçons eux, plutôt que de s'intéresser à ce que vous dites, préfèrent perdre leurs regards sur votre poitrine naissante ou sur vos cuisses, intrigués par ce qui pourrait se cacher sous cette jupe. Alors on se pose des tas de questions, on se cherche, on a du mal à se trouver. L'adolescente est la période où Colombe a commencé à s'éloigner des filles de son âge, un peu trop intéressée par la mise en valeur de leur corps, les premières expériences, les hommes plus matures comme elles disaient toutes. Le seul homme mature qui l'intéressait, c'était son père... Son géniteur plutôt. Il avait commencé à lui manquer quand sa mère s'était engagée dans une nouvelle relation avec un médecin psychologue. Elle avait crée un nouveau malaise entre elle et sa mère, mais son nouvel ami l'avait très vite aidé à surmonter cette nouvelle étape grâce à ces conseils de psychologue amoureux, entre deux baisers, deux mots doux.

Juste un peu avant ces seize ans, Colombe avait réussi à avoir un rendez-vous avec son géniteur. C'était sa mère qui avait tout arrangé. S'arrêtant lentement devant cet grand hôtel luxueux de Los Angeles, la femme avait embrassé sa fille sur le front, rangeant quelque unes de ces mèches rebelles. Elle avait regardé son enfant s'engouffrer dans ce bâtiment de marbre, de granit, d'or, de bois luxueux et autres matières tout aussi chères en retenant ces larmes. Impressionnée par la beauté des lieux, Colombe avait mit beaucoup de temps avant d'arriver devant la porte de la suite dans laquelle se cachait son géniteur. Il était seul. Quelques rides parsemaient son visage, il était rasé de près, ses cheveux gris-blanc étaient en bataille et il affichait un sourire radieux, des dents parfaites. Il était beau en costume. Sur la table basse du salon étaient posés plusieurs téléphones portables, des dossiers, des paquets de nourritures asiatiques, une photo de famille. Intriguée, Colombe l'avait attrapé pour détailler chaque visage. Des inconnus. De parfaits inconnus parfaits avec leurs polos, leurs sourires, leurs cheveux trop bien coiffés. La jeune fille, elle, portait une des créations de sa mère, un peu poupée sage, un peu fantaisiste. Ces longues mèches de cheveux blonds se bâtaient en duel. Et elle était obligée de porter un appareil le soir pour ranger ces dents. « Alors, qu'est-ce qui t'as donner envie de me voir ? » dit-il en retirant la photo des mains de la jeune adolescente. « Je pensais que ta mère t'aurais raconté assez d'histoires peu valorisantes à mon égard pour ... » Colombe le coupa aussitôt : « Je vous dérange peut-être ? Je voulais juste mettre un visage sur votre prénom, votre réputation. Je n'ai pas dans l'espoir d'avoir enfin un père, vous avez votre famille et je suis heureuse avec ma mère... C'était juste par curiosité que j'ai voulu vous voir. Rien d'autre. » Il avait rit, puis posé sa main sur les longs cheveux de Colombe. « Tu ressembles à ta maman. »

Tous le monde ignore ce qu'il a pu se passer dans cette chambre. En en ressortant, Colombe est restée muette pendant des mois, perdues dans ces pensées, complètement ailleurs, triste, fatiguée. A l'école, elle était excellente, mais trop discrète pour les professeurs qui auraient bien aimé entendre une fille aussi intelligente prendre la parole. Les filles se moquaient d'elle, les garçons aussi. Rejetée, personne ne voulait s'intéresser à Colombe et elle ne s'intéressait à personne. Elle passait dans les couloirs comme une ombre, ces longs cheveux trainant derrière elle, sa jupe en velours côtelé bleue se froissant à chacun de ses pas. On s'est juste aperçu qu'Colombe avait développé une certaine forme de dégoût pour les preuves d'affections, surtout pour les hommes. Dès lors, elle commença à passer toutes ces nuits avec sa maman, détruisant peu à peu son couple, faisant fuir ce psychologue qui avait voulu l'aider au début... Mais lui aussi l'avait dégouté. Sa crise d'hystérie avait été la goutte qui avait fait déborder le vase comme on dit. Collée à sa mère comme une enfant de cinq ans, elle lui demandait une belle histoire tous les soirs fantasmant sur un prince charmant qu'elle ne rencontrerait jamais. Quand elle n'avait rien à faire, Colombe passait son temps à la boutique d'antiquité, elle se déguisait avec les masques vénitiens et les chaperons en soies qu'elle y trouvait, attrapait un de ces gros livres en cuir aux lettres dorées, et elle lisait les belles histoires qu'ils renfermaient. Et sa mère venait avec une assiette de gâteaux couverts de crèmes colorées pour la poser devant elle, le regard empli d'inquiétude et de tristesse.

Le cas d'Colombe ne s'est pas amélioré, dans un sens il a empiré. Mais depuis elle a fait du chemin. Diplôme en poche, elle travail en tant que décoratrice d'intérieur. Elle s'est spécialisée dans la décoration de chambre pour enfant, il n'y a qu'à voir la sienne pour comprendre que cette spécialisation est inquiétante. Colombe multiplie les dépressions, les périodes d'hyper-activité où elle sa seule ambition est d'être tout le temps occupée. Elle déteste toujours autant les hommes, elle n'a jamais connu l'amour, elle n'a pas d'ami, seulement des clients. Elle adore les enfants, les prends pour exemple à l'âge où elle pourrait en avoir. Colombe vit dans son monde, horriblement beau, elle s'y est perdue... Les médicaments et sa mère sont les seules choses qui lui permettent de ne pas totalement sombrer dans ses mauvais délires adorablement morbides.

Qui se cache derrière l'écran....

Je m'appelle I.N que c'est sur MSN mais on me connait sous le pseudo La crotte . J'ai 16 ans et toutes mes dents. J'ai connu le forum sur/par Lydie et je le trouve plutôt bandant. Je n'ai pas de double compte si oui j'ai / . En lisant le règlement, j'ai vu qu'il y avait un code et le code que j'ai trouvé est Code bon bye Vitalie, je fais du rp depuis quelques années déjà et j'aime ça. J'ai envie de vous dire que je suis active seulement pendant les vacances et les week-end quand je m'organise bien Ah oui j'allais oublier, voilà un modèle de rp simplement pour vous faire voir ce que je sais faire mais attention il est caché.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Pretty Face :
▌Message : 192

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 15:40

Bienvenue parmi nous charmante jeune femme *sors vite avant que Vitalie passe par là*

Je laisse ma Chewiiie te valider et tout tout

En tout cas bon choix de vava et j'espère que tu t'amuseras bien parmi les fous/folles et pervers Razz


Edit : j'aime beaucoup l'histoire

...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...



Dernière édition par Kaylan M. Blintz le Mer 14 Déc - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Pretty Face : cofonda
▌Message : 229

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 16:53


Welcome In L.A




Fiche validée ! Bien, mon petit bout de viande ! Fait moi le plaisir de venir recenser ton avatar ici. Ensuite n'oublie pas de faire ta fiche de
lien, il serait tellement dommage qu'aucun ami ne vienne te pleurer lorsque je t'aurais découpé en petite rondelle ! N'oublie pas de faire ta demande de logement ici, ainsi tu pourras te cacher...enfin ça ne fera que retarder ton échéance ! Et trouve toi un travail par-là ! Ah oui ! N'oublie pas de faire ton téléphone portable parici, au cas où tu voudrais appeler la police ! Sur ces derniers mots, bienvenue à Los Angeles et surtout fait attention à toi...

PS : un petit tour ici sinon je boude et si tu es sur PRD un petit message pour nous faire connaitre ! c'est par ici




PS : Je t'aime ma bonnasse !!!!!

...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

KAYLAN & VITALIE

Je rêve son visage je décline son corps. Et puis je l'imagine habitant mon décor. J'aurais tant à lui dire si j'avais su parler . Comment lui faire lire au fond de mes pensées? Mais comment font ces autres à qui tout réussit? Qu'on me dise mes fautes mes chimères aussi Moi j'offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps, Mais j'ai beau tout donner, tout n'est pas suffisant Céline Dion S'il Suffisait D'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Invité»
Invité
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 17:35

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
▌Message : 66

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 17:39

Merci beaucoup à vous et merci pour la validation très rapide ma bonasse.
Et si le Joker pouvait sortir de son gif pour m'étaler son rouge sur les lèvres, j'apprécierais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Pretty Face : cofonda
▌Message : 229

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 17:50

Ma salope je passe le message au Hunter ! Va t'inscrire à l'intrigue et il te baiserais/bisoutera ou pas !!!!! XDDD

...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

KAYLAN & VITALIE

Je rêve son visage je décline son corps. Et puis je l'imagine habitant mon décor. J'aurais tant à lui dire si j'avais su parler . Comment lui faire lire au fond de mes pensées? Mais comment font ces autres à qui tout réussit? Qu'on me dise mes fautes mes chimères aussi Moi j'offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps, Mais j'ai beau tout donner, tout n'est pas suffisant Céline Dion S'il Suffisait D'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Message : 66

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 18:00

Il y a d'autres manières de s'adresser à une princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Pretty Face : cofonda
▌Message : 229

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 18:04

quoi ? Tu veux pas de mes coups de reins ? :O

...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

KAYLAN & VITALIE

Je rêve son visage je décline son corps. Et puis je l'imagine habitant mon décor. J'aurais tant à lui dire si j'avais su parler . Comment lui faire lire au fond de mes pensées? Mais comment font ces autres à qui tout réussit? Qu'on me dise mes fautes mes chimères aussi Moi j'offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps, Mais j'ai beau tout donner, tout n'est pas suffisant Céline Dion S'il Suffisait D'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Message : 66

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 18:11

Des coups de reins pour quoi faire ? Je suis pure, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Pretty Face : cofonda
▌Message : 229

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 18:12

Ou pas ou pas *.* je sais déjà avec qui te mettre à l'intrigue, tu vas aimer =D

...¤¸¸.·´¯`·.¸·.>>--»«---<<·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤...

KAYLAN & VITALIE

Je rêve son visage je décline son corps. Et puis je l'imagine habitant mon décor. J'aurais tant à lui dire si j'avais su parler . Comment lui faire lire au fond de mes pensées? Mais comment font ces autres à qui tout réussit? Qu'on me dise mes fautes mes chimères aussi Moi j'offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps, Mais j'ai beau tout donner, tout n'est pas suffisant Céline Dion S'il Suffisait D'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▌Message : 66

My Destiny
▌Mes amis & Moi:
▌Ne pas oublier:
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées." Mer 14 Déc - 18:15

Ahaha, sali pas mon image de Princesse, veux-tu ?! J'ai hâte de voir ça vilaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Contenu sponsorisé»
MessageSujet: Re: Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées."

Revenir en haut Aller en bas

Colombe - "Princesse délavée d'un sordide conte de fées."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil Inside ::  :: の Registre :: Validés-